Que de bruit à Generali !

Que de bruit à Generali !

Rédigé le 26/04/2019


Avec la mise en place des Flex office et le transfert des collègues du Jade vers Wilo et Inno-vatis, mais également en province, la densité au m2 augmente et une nouvelle nuisance en découle, le volume sonore ou l’inconfort acoustique, bref le bruit.

Les salariés subissent une augmentation de la gêne sonore occasionnée par des bruits d’équipement (ordinateurs, imprimantes, ventilation …). L’augmentation des déplace-ments des salariés, les réunions spontanées dans les bureaux entraînent encore plus de bruit.

Si les décibels « restent dans la norme », un mur du son s’est installé !

L’absence ou la mauvaise qualité du réseau de téléphonie mobile sur les 2 immeubles contraint les salariés à hausser le ton pour se faire entendre où à se déplacer vers une zone couverte.

Vivre tous les jours avec ces bruits entraîne ainsi :

  • Une hausse de l’insatisfaction des collaborateurs
  • une difficulté à se concentrer
  • de l’irritabilité
  • Du stress et de la fatigue, des pertes d’attention et des maux de têtes.
  • Une surréservation des salles de réunion
  • Une tendance à s’isoler totalement.

Le bruit présent dans les cantines vient gâcher ce moment de détente.

La Qualité de Vie au travail annoncée n’est pas au rendez-vous.


Revendications

La CFDT revendique de meilleures conditions de travail :

  • Un troisième jour de télétravail.
  • Plus d’espace par collaborateurs
  • De vrais cloisonnements dans les espaces de travail
  • Plus de dispositifs anti bruit.
  • Un matériel bureautique moins bruyant (climatisation, téléphone, clavier, imprimantes …)
  • Bulles de silence, espace de détente plus cloisonné

cfdt_bruit 2.pdf cfdt_bruit 2