La CFDT Generali rappelle les enjeux du moment dans l'Entreprise périmètre DSO

La CFDT Generali rappelle les enjeux du moment dans l'Entreprise périmètre DSO

Rédigé le 10/10/2019


Déclaration de la CFDT au CSE DSO du 8 octobre 2019

Nous sommes en CSE DSO du mois d'octobre 2019 et les sujets sociaux et économiques ne manquent pas.

Flux entrants à la DFD, il reste encore beaucoup à faire

Nous avons un point aujourd'hui sur le projet de délégation des flux entrants. La mise en œuvre est imminente et nous avons vraiment besoin d'avoir de la visibilité la plus précise possible sur la manière dont nos collègues de la DFD ont été repositionnés dans l'Entreprise. Ceci concerne aussi bien le nombre de départs mais également le nombre de mobilités ou réaffectations, les formations (PAP's ou PEP's) qui ont été proposées. La CFDT rappelle que, au vue du changement d'orientation professionnelle de ces collègues, des formations longues et structurantes sont nécessaires.

Prestations santé, encore des "couacs"

Dans la même logique, la CFDT demande que lors de la prochaine réunion du CSE il y ait un point sur l'avancement de la délégation des prestations santé sur ses deux aspects. Tout d'abord sur l'aspect opérationnel. La mise en œuvre en début d'année a été quelque peu chaotique mais tout semble rentrer dans l'ordre progressivement. Pourtant, pour les salariés Generali et (peut-être d'autres clients), et sans doute en lien avec l'évolution de notre contrat santé, nous pouvons constater qu'il y a toujours quelques ratés dans les remboursements : remboursement non effectué malgré la télétransmission NOEMI, demande de facture injustifiées alors qu'un décompte sécu est fourni... La CFDT réclame donc un point sur les difficultés rencontrées et sur les solutions apportées ou envisagées ainsi que sur le "big bang" de migration informatique prévu en fin d'année chez Almerys. Ensuite, il y a l'aspect social et humain. La CFDT voudrait savoir où et comment les collègues des prestations santé ont été repositionnés et également avec quel accompagnement (humain et formation).

Souscription prévoyance collective, rien n’est réglé

Du coté des équipes de souscription en prévoyance collective, point récurrent depuis plus d'un an, la CFDT suit l'évolution de la situation. Hélas, cette dernière n'avance que tout doucement, bien trop lentement au regard de l'impatience des commerciaux et des salariés concernés. La CFDT demande à la Direction d'accélérer l'apport de solutions.

A la Direction financière, aucune décision forte à ce jour

Il en est de même à la Direction de la Finance. Depuis des années, en particulier avec la mise en œuvre du projet PUMA, les équipes de la Finance sont sous pression avec des départs récurrents difficilement remplacés, des travaux de week-end quasi permanents (le dernier date du week-end dernier), des horaires à n'en plus finir jusque tard dans la nuit parfois (avec toutes les problématiques de sécurité)... La CFDT sait très bien que les exigences de la maison mère et du marché sont très fortes et qu'il faut répondre en quasi temps réel sur les demandes de clôtures et autres bilans. Pourtant tout ceci devrait pouvoir être anticipé. Mais à vouloir toujours gérer les équipes en flux tendu, ce flux va casser un jour ou l'autre. Qu'est-ce qui est fait pour résorber les départs ? Qu'est-ce qui est fait pour pallier à la surcharge de travail ? Qu'est-ce qui est fait pour anticiper sur les périodes très chargées de travail ? Peut-être serait-il opportun de négocier un accord particulier pour que les salariés de ce périmètre s'y retrouvent financièrement ? De plus, un point sur la réorganisation qui a eu lieu à l'été 2018 serait le bienvenue.

Direction de l’Epargne Patrimoniale, quel est l’impact des décisions de l’Entreprise ?

Et il y a les nouveaux sujets. Jean-Laurent Granier a annoncé la sortie des fonds euros pour les nouveaux contrats. Ceci est compréhensible d'un point de vue financier étant donné le niveau des taux d'intérêt. Pourtant la CFDT s'inquiète des conséquences pour les salariés. Quelles conséquences aura cette décision sur la charge de travail et donc sur l'emploi à l'épargne patrimoniale ? Est-ce que ceci a été évalué à un moment ou un autre ? Est-ce qu'un plan à court/moyen terme a été construit sur ce périmètre ?

Des points de suivi et des bilans des réorganisations passées

Enfin, et pour terminer, la CFDT rappelle sa demande récurrente et permanente : le point sur les réorganisations passées. En premier lieu, la CFDT souhaiterait un point de suivi sur la réorganisation de Generali France de JLG sur lequel un avis a été rendu en février 2018...

Les élus CFDT attendent des réponses et des actions précises de la Direction sur tous les problèmes soulevés.