Liberté conditionnelle, jour 25, tout vert

Liberté conditionnelle, jour 25, tout vert

Rédigé le 15/06/2020

Ca y est nous sommes tous verts ! Non pas que nous nous soyons tous transformés en (attention pub) bonhomme Cetelem,

mais depuis aujourd'hui nous sommes tous libres de circuler en France, d'aller dans les bars et restaurants, même à l'intérieur. Cerise sur le gâteau, et vous devinez ma joie extrême, il est possible à partir de demain de prendre les transports en commun en région parisienne aux heures de pointe sans attestation de l'employeur. C'est vraiment la liberté, vous vous rendez compte !



Dans ma dernière chronique je parlais des vacances, aujourd'hui de la liberté d'aller travailler, la vie normale reprend donc bien ses droits.

L'autre nouvelle tombée hier soir est la réouverture "normale" des crèches, écoles et collèges. Nos chers bambins vont donc pouvoir retourner 2 semaines à l'école avant les grandes vacances... Si l'école arrive à s'organiser... Ca sera l'occasion de se dire au revoir..

Les autres annonces de notre président hier soir sont plus floues, ou du moins seront à préciser, et en particulier le fameux « travailler et produire davantage » ?

Pour Laurent Berger, notre secrétaire général CFDT qui était sur RTL ce matin, « Il faudra travailler plus qu'on ne l'a fait pendant le confinement, mais il faudra travailler tous, et l'enjeu demain, c'est comment on va faire en sorte que les 700 000 jeunes qui sortent de l'école ces temps-ci, ceux qui ont perdu leur emploi déjà, ceux qui sont menacés dans leur emploi puissent continuer à travailler ».

« Si le travailler plus c'est travailler tous et mieux, on peut le comprendre ainsi, tant mieux, on peut discuter (mais) si ceux qui auront gardé leur travail doivent travailler plus longtemps en terme de durée […] ce serait totalement inepte », a prévenu le syndicaliste.

Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis d'accord avec lui !

Portez-vous bien !