Liberté conditionnelle, jour 28, réunion du comité européen

Liberté conditionnelle, jour 28, réunion du comité européen

Rédigé le 18/06/2020


Mardi (avant-hier) et Mercredi (hier) a eu lieu le comité européen « ordinaire » du mois de juin. Carole Bourner, en tant que secrétaire de l’instance, menait les débats, et c’était une première pour notre nouveau représentant CFDT, Christophe Mauchant.

Traditionnellement, le premier jour est une réunion avec la Direction de Generali SPA, donc avec le président Galateri, le CEO Philippe Donnet et la DRH Groupe Monica Possa. Il était question des résultats 2019, donc Christiano Borean, Directeur financier du groupe, était également présent.

La deuxième journée est une réunion de travail entre les membres du comité européen.

Voici donc le retour de Carole en particulier sur la première journée sur les échanges avec la Direction du groupe.

Nous avons eu, comme à chaque plénière de juin, le Président Galateri en début de séance qui a commenté l’actualité et la situation géopolitique dans laquelle le Groupe se trouve actuellement.

Il n’a été ni stressant ni rassurant, juste factuel sur les éléments notamment du PIB des pays dans lequel le Groupe est très présent et surtout en Italie. Il a fait un rappel de l’Histoire de Generali et de certaines situations, notamment après-guerre, où le Groupe s’est relevé. Il y aura donc un après Covid, mais il y a lieu de tirer des leçons de cette crise. Le business a bien résisté mais d’autres crises (comme une cyber attaque) pourraient arriver et nous devons donc mieux nous préparer. La conclusion était : pallier aux risques et saisir des opportunités, créer un monde plus juste et sûr pour les générations futures.

Ensuite Philippe Donnet, CEO du Groupe, a déroulé la présentation qui était à quelque chose près, la même que celle du mois de mai au Comité Restreint (chronique précédente). Je l’ai trouvé cette fois-ci plutôt détendu et plus « chaleureux » si je peux dire, car habituellement il est assez froid ! Il a remercié tous les salariés pour leur engagement et réactivité et a demandé à ce que nous relayons ses remerciements, donc les voici !!!

Quelques informations supplémentaires : grâce à l’acquisition de la société d’assurance très importante au Portugal, nous sommes passés en 2è position. Nous avons désormais 16 boutiques d’asset management (Milan, Paris, Londres et New York). Une plateforme d’assurance spécialisée en objets d’art a été créée et le but est de prendre la suprématie sur nos concurrents dans cette niche. Les résultats de 2019 ont été excellents et cela a permis d’aborder la crise avec plus de sécurité. Il n’est pas possible pour le moment de voir les impacts de cette crise dans nos chiffres, car ceux du 1er trimestre ne le démontrent pas encore. Il faudra attendre la journée des investisseurs en novembre pour avoir une vue plus précise.

Le plan stratégique n’est pour le moment pas modifié et en terme de business, l’objectif reste le même avec les modes de distribution tels que prévus. La distribution physique et phygitale en notre nom propre et exclusif reste la cible, couplé avec une marque forte, c’est la solution gagnante.

Il a été très insistant sur la maîtrise et surtout la réduction des coûts. C’est LE sujet qui va les occuper durant au moins cette année mais aussi jusqu’à la fin du projet Generali 2021.

Il a insisté sur le fait que le télétravail a été un élément clé durant cette période et qu’il fallait en tirer des enseignements pour pouvoir travailler sur le sujet en l’encadrant.

Enfin, Cristiano Borean CFO du Groupe a détaillé les chiffres de 2019 et du 1er trimestre, de la même façon qu’en mai.

L’après-midi nous avons eu la présentation de la partie RH de Monica Possa DRH Groupe. Malheureusement nous avons eu une grosse panne du serveur Skype qui nous a immobilisé plus de 20 minutes. Cela nous a un peu empêché de terminer notre jeu de questions mais je vous rassure, elles seront reposées vous pouvez me croire J

Des questions ont été posées, principalement par les délégations française et italienne. Voici quelques éléments :

  • Nous allons devoir se remettre autour de la table pour parler du télétravail. Des directives Groupe pourraient être données puis d’autres en local. J’ai ré-évoqué à P. Donnet le sujet des coûts (puisque c’est un peu le sujet phare de la direction !!) transposés de l’entreprise vers les salariés dans le cadre du télétravail et de l’absence de compensation. Il m’a bien précisé qu’il n’était pas question de transfert de ces coûts. Donc à suivre …
  • Les problèmes d’image de l’assurance et tout ce que nous avons pu lire dans la presse durant les derniers mois, ne concernent que la France car cela n’a existé dans aucun autre pays du monde. Dommage pour nous L
  • Le sujet de Diversité et Inclusion n’a pas beaucoup avancé, nous aurons donc un point complet lors de la prochaine réunion du Comité Restreint en octobre en principe.
  • Le démarrage du sujet de la prochaine Survey de 2021 aura lieu en septembre/octobre. J’ai demandé à ce qu’il y ait un jeu de question sur le ressenti des salariés durant cette période particulière.

En début de session, le représentant de FO a lu une déclaration concernant GSS France principalement et demandant une rencontre de salariés de GSS France et FO à P. Donnet. Monica a répondu que le sujet était local et devait donc être traité localement. Les collègues des autres pays n’ont pas relayé ni réagi à la demande.

Nous poursuivrons, au sein du CEE et grâce à son groupe de travail spécifique, nos travaux sur GSS comme nous le faisons depuis sa création.

Portez-vous bien !