Liberté conditionnelle, jour 29, Comité européen la suite, retour du comité central d'Entreprise du 18/06

Liberté conditionnelle, jour 29, Comité européen la suite, retour du comité central d'Entreprise du 18/06

Rédigé le 19/06/2020


Hier, c'était le 18 juin, ce fameux jour où l'appel a été lancé pour réveiller les consciences, appeler à résister à l'oppresseur...

Aujourd'hui que signifierai un tel appel, à quoi devrions-nous résister ? Devrions-nous nous battre contre cette société de consommation qui détruit notre planète ? Devrions-nous lutter pour acquérir de nouveaux droits plus en phase avec notre société ? Enfin, devrions-nous accepter sans broncher que Claude se fasse éliminer de cette manière dans Koh Lanta ? Je vous le dis, il y a des combats qui doivent être menés ! J

Mais avant le 18 juin, était le 17 juin (si si je vous assure) et comme je vous le disais hier il y a eu un comité européen. Vous avez eu un premier retour de ce comité par Carole, je vous propose aujourd'hui celui de Christophe dont c'était la première réunion. Il pose donc un œil de néophyte sur cette institution si méconnue qu'est le CEE.

« Première expérience internationale.

Nous étions cinq Français à participer au Comité Européen de Generali du 16 mai dernier.

Compte tenu des circonstances, cette réunion s’est faite à distance avec une double connexion,(SKYPE pour la vision et les échanges + tel pour la traduction).
Avec 47 participants des différentes nationalités européennes, cela peut surprendre, mais ça marche.

Comme pour une réunion d’équipe que nous vivons au quotidien, vous pouviez interroger directement les dirigeants du Groupe.
Cela reste étonnant, depuis son domicile, de voir en direct une salle du conseil de Trieste datant du siècle dernier et encore dans son jus.
Les excellents résultats du Groupe présentés pour l’année 2019 sont malheureusement minimisés par rapport aux incertitudes économiques à venir.
Au-delà des nombreux chiffres présentés, Philippe DONNET a regretté la campagne de presse contre le secteur de l’assurance qui a eu lieu uniquement en France.

A l’image du télétravail qui s’est généralisé, si les relations sociales existent toujours au niveau du CEE, elles sont dégradées.
Il faut souhaiter que les intentions qui ont été exprimées par nos dirigeants européens encadrant le télétravail se traduisent par de véritables accords.

A l’issu de ce comité européen, vos représentants ont convenu qu’il fallait changer notre méthode du dialogue social afin d’aboutir à des règles communes insérant le télétravail dans notre activité. »

Merci Christophe de ce témoignage.

CSEC

Hier avait lieu le Comité Social et Economique Central (CSEC) en présence de Sylvie Peretti, DRH et de quelques autres directeurs. Comme d'habitude l'ordre du jour était chargé au point que nous n'avons pas eu le temps de tout aborder. D'autant que la réunion a commencé à 14h pour finir à 19h.

déménagement de certains salariés avec Klesia à St Ouen : Un avis défavorable sur le principe

Le premier point concernait le projet de déménagement d'une partie des collectives et des commerciaux LFAC d'Ile-de-France à St Ouen avec leurs homologues de Klesia au premier trimestre 2021.
Après avoir écouté l'ensemble des réponses à leurs questions, les élus ont rendu unanimement un avis défavorable sur ce projet sur le principe du déménagement. Les principales raisons évoquées par les élus CFDT étaient l'allongement du temps de transport pour de nombreux salariés mais également le fait que la commission en charge des conditions de travail n'avait pas été consultée comme les règles le prévoient. La Direction était trop pressée pour faire la consultation comme elle aurait dû, et c'est bien dommage.

réaménagement du site de Wasquehal : un avis favorable

Le deuxième sujet concernait le réaménagement de l'immeuble de Wasquehal ainsi que la libération d'un étage.. Tous les élus ont évoqué les difficultés posées par le manque de place de parking pour ce site qui accueille des salariés administratifs et commerciaux de tous les réseaux. Malgré tout, en considérant que ces aménagements amenaient de grandes avancées en terme de conditions de travail (salles de Visio conférences aménagées, nouveau mobilier, douche, nouvel espace équipe, nouvel espace restauration et évènementiel...), les élus CFDT ont rendu un avis favorable sur ce projet.

Projet de libération d'étages sur le bâtiment Wilo

sur ce sujet, le suspense était à son comble : aucun document n'avait été envoyé en amont de la réunion. Nous avons donc découvert pendant la réunion de quoi il s'agissait.
Christophe Pont, Directeur de la DET a commencé par rappeler (vendre ?) toutes les dernières mesures venant améliorer les conditions de travail des salariés par le projet "We Care Collaborateur" en particulier sur Saint Denis.
Ensuite il a expliqué que du fait de la progression du télétravail, des futurs espaces libérés (cf premier sujet de ce CSEC mais aussi une salle informatique à Innovatis), ils allaient être en capacité de libérer environ l'équivalent de 1340 postes de travail en 2021. Ceci correspondrait à la libération des 3 derniers étages du bâtiment Wilo. Oui, vous avez bien entendu : 3 étages. Bien sûr, les économies en terme de coût de location ont aussi été évoquées.
C'est Europ Assistance qui viendrait occuper ces 3 étages, libérant ainsi l'espace qu'ils utilisent au bâtiment Jade et le site de Gennevilliers. L'installation devrait se faire en septembre 2021. Mais il va falloir déplacer toutes les personnes au préalable et aménager les locaux pour Europ Assistance, d'où la présentation très en amont du sujet.
Ce projet n'est que la première étape puisque nous allons avoir tout au long des mois à venir les présentations du détail de tous les déménagements induits.

Accélération du déconfinement

Comme à chaque réunion de CSE ou de CSEC, nous avons un point sur la situation dite "Covid-19". en l'occurrence il était question de l'accélération du déconfinement suite à l'allocution du président de la république dimanche dernier.
Comme le temps imparti était très court, il a été surtout question du retour sur les sites à partir du 13 juillet qui n'était plus sur la base du volontariat. Un système de rotation va être mis en place par les managers. L'objectif étant que tous les salariés soient revenus sur site même à temps très partiel le plus rapidement possible. Il était 19h quand on a fini d'aborder ce sujet.

Les points restants ont donc été naturellement repoussés au CSEC du mois de juillet. Dommage, il y avait la présentation du plan informatique 2020... La prochaine réunion promet d'être elle aussi très chargée.

Je vous souhaite un bon week-end (ou une bonne semaine selon le jour où vous aller voir cette chronique) et... Portez-vous bien !