Confinement #2, jour 5, Télétravail, vos témoignages

Confinement #2, jour 5, Télétravail, vos témoignages

Rédigé le 05/11/2020


Le télétravail inspire… Normal, nous sommes beaucoup à être concernés, en tout cas du côté des salariés administratifs. D’ailleurs, je tiens à vous dire que si des collègues commerciaux souhaitent témoigner de ce qu’ils vivent en étant sur le terrain pendant que leurs collègues administratifs mais aussi leurs clients ou prospects sont confinés, écrivez-nous ! Il est important que chacun puisse comprendre ce que vous vivez pour ramener du chiffre d’affaire…

En attendant, voici deux témoignages de télétravailleuses. Tout d’abord Karine de St Denis :
« Je fais du télétravail 2 jours/semaine depuis déjà 3 ans et j’ai donc appris à conjuguer vie perso/vie pro.

Je commence toujours ma journée par me lever à une heure fixe et je déjeune avec mon plus jeune fils qui part ensuite pour le collège.
Je ne travaille jamais en pyjama mais douchée, maquillée, coiffée comme si j’allais au bureau. La seule fantaisie est que je travaille pieds nus ou en chaussettes selon la saison  avec mon chat à mes côtés.

Bref, mon astuce pour ne pas être tentée de me disperser dans la journée et tout simplement de travailler dans une maison nickel.

Il n’y a pas pires conditions de travail que de bosser en pyj’ dans un environnement en vrac !
Il vaut mieux commencer à 8H30 ou 9H00 l’esprit détendu qu’à 7H00 dans la confusion la plus totale.

On gagne nettement en efficacité et en confort de travail.

A 9H00 précises chaque matin : tout est prêt pour bosser sereinement et rien ne peut me faire dévier de mon objectif.

J’ai déjà ouvert tous les volets, fait mon ménage courant, nourri le chat, vidé le lave-vaisselle, pendu le linge, retapé les coussins du canapé, passé un coup d’aspi etc … et tout ça AVANT de commencer à travailler.
Quand j’ai vraiment du courage, j’épluche des légumes et les place dans une casserole pour n’avoir plus qu’à allumer le gaz sur les coups de 11H30.

Pour être un télétravailleur heureux et efficace, il faut être un télétravailleur organisé et méthodique.
L’autodiscipline consentie est pour moi la clef de la réussite. »

Il n’y a plus qu’à en prendre de la graine ! Merci Karine.

Voici ensuite celui de Nathalie de Lyon (que beaucoup d’entre vous vont reconnaître j’en suis sûr !

« Pour ma part, comme diraient les jeunes : « je kife » le télétravail.
Moi qui suis plutôt marmotte, je peux me réveiller sans réveil et avoir toutes mes heures de sommeil nécessaires pour faire ma journée.
Pas la peine de dire que ma journée commence très tôt par rapport à quand je suis obligée de me faire 1h à 1h30 de route pour aller bosser.

Quant à me disperser ou être tentée par les tâches ménagères ou même la télé, je n’ai jamais eu ce  travers.
Quand je suis à mon bureau, même si c’est à la maison, je bosse et je m’y tiens sans aucune difficulté.
Le seule différence c’est que pour me tenir compagnie et m’encourager dans mes efforts,  j’ai à côté de moi ma machine à Ronrons, mon chat.

Même pour prendre ma pause déjeuner, je m’aperçois que je prends nettement moins de temps que quand je suis sur site.  30 mn pour déjeuner me suffisent  (aujourd’hui 45 mn )

Moi je ferais bien du télétravail tout le temps !
Mais j’ai aussi le chance d’avoir une pièce dédiée pour travailler à la maison et d’avoir un second écran (merci Generali)

Quand à faire les réunions ou point divers avec les équipes, c’est de l’acquis pour mes collaborateurs.
Ils ont pris l’habitude depuis mars et tout se passe à merveille.
D’ailleurs je constate que lorsque j’ai des choses plus négatives à dire, ça passe beaucoup mieux car les salariés sont plus zen et plus à l’écoute quand ils bossent de chez eux.  Du moins c’est le cas pour mon équipe.

Donc moi, encore en confinement, c’est le PIED.
BISES »

Nathalie semble donc totalement emballée par sa situation et a su prendre ses marques dans ce mode de travail !

Dans tous les cas, vous pouvez continuer à témoigner et même vous adresser directement à votre équipe CFDT Generali si vous souhaitez nous remonter vos difficultés

Portez-vous bien, et ne sortez pas trop, et surtout portez un masque !