Confinement #2, jour 27, négo et CEE

Confinement #2, jour 27, négo et CEE

Rédigé le 08/12/2020


Aujourd’hui je laisse la parole aux chefs de la CFDT Generali.

Tout d’abord à Thérèse pour nous parler de la négociation sur la prolongation de l’accord de méthode sur la COVID et ensuite à Carole qui va nous parler du comité européen.

« Cet après-midi la direction de Generali a convoqué les organisations syndicales pour prolonger l’Accord de méthode, traitant des sujets liés à la pandémie et ses suites et conséquences, accord non signé par la CFDT.
Pour mémoire nous avons refusé de le signer pour les raisons suivantes:

  • les dispositions de l’accord de Télétravail ne s’appliquent pas à tous les salariés ( indemnisation, diagnostic,...)
  • Le refus d’attribuer des tickets restaurants aux collègues parisiens
  • Un parcours spécifique pour identifier les RPS dans ce contexte très spécifique

Cet après-midi, après une phase de bilan réalisé par la DRH, la CFDT a demandé des aménagements complémentaires à  ceux déjà formulés:

  • L’ouverture d’une concertation sur les variables d’équipes pour tous nos collègues cadres et non cadres accompagnés d’un calendrier
  • Une réunion de concertation spécifique pour les inspecteurs du périmètre DSO pour tirer le bilan des 2 confinements et leur incidence sur les rémunérations variables
  • Et une réunion de concertation spécifique pour les Inspecteurs Epargne directement touchés dans la collecte financière et donc dans leur rémunération variable.

Une 2eme réunion de négociation se tiendra en janvier et la CFDT verra si ses demandes sont intégrées dans le 2eme accord. »

Et voici Carole qui nous parle d’un communiqué sur le comité européen.

« Lors d’une précédente chronique, nous vous avons raconté brièvement l’Investor Day suivi par les membres du Comité Européen le 18 novembre.
Ce dernier a fait, comme très souvent après chaque réunion plénière, un communiqué qui sera mis en ligne sur Leo.
Il devrait aussi être transmis à Philippe Donnet mais aussi à Jean-Laurent Granier pour la France.

Le but de ce communiqué est d’accuser réception des données du Groupe mais aussi de faire connaitre à nos dirigeants nos demandes pour les salariés et qu’ils n’oublient pas que les bons chiffres sont aussi le fruit du travail de tous. Personne ne doit être laissé au bord du chemin.
Les conditions de travail ont été vraiment difficiles cette année et malgré tout, les résultats sont bien là. Nous avons voulu, là encore, leur faire part des demandes très concrètes.
Il reste maintenant à voir si nous avons été entendus …
et écoutés serait un plus 😊 »

Portez-vous bien, et surtout, portez un masque !