Comité d'Entreprise Européen (CEE)

Comité d'Entreprise Européen (CEE)

Rédigé le 03/03/2019


Rôle

Il s’agit d’approfondir et de renforcer le dialogue avec les représentants des travailleurs européens du Groupe sur les thèmes transnationaux tels que par exemple la situation économique et financière, les changements importants dans la structure du Groupe, l’évolution des emplois, des activités...


Fonctionnement

Le CEE a été institué par l’accord du 11/11/97, renouvelé 3 fois dont le dernier a débuté le 04/05/12 et se terminera le 31/12/15.

Le CEE est constitué de 43 délégués représentant les salariés de l’ensemble des 17 pays d’Europe dans lesquels est présent Generali (possédant un minimum de 100 salariés). Le nombre de délégués par pays est fonction du nombre de salariés. La France possède ainsi 5 sièges. La CFDT en occupe 2.

Le CEE élit parmi ses membres 8 représentants qui forment le Comité Restreint. Ce dernier est l’interlocuteur privilégié en sa qualité de porte-parole des délégués du CEE dans le dialogue et les échanges avec la Maison Mère. Notamment lors des procédures d’information-consultation en cas d’opérations transnationales. Ces 8 membres viennent d'Allemagne, d'Autriche, d'Espagne, de France, d'Italie, de la République Tchèque, des pays de l’Est et d'Europe Centrale, et un membre pour l'ensemble des « autres pays »). La CFDT représente la France dans cette instance.

2 réunions plénières ont lieu par an dont 1 avec la Direction Centrale + au moins 3 réunions du Comité Restreint organisées dans les différents pays.